Emmanuel Conrardy
Emmanuel Conrardy

Emmanuel Conrardy

La voie du développeur

La voie du développeur

La voie du développeur

L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-même de ce qu'on a fait de nous. --Jean-Paul Sartre

Tout au long de notre carrière nous allons chercher à savoir quel "développeur" nous souhaitons être et le sens que nous allons donner à ce métier. Les technologies et les pratiques de développements évoluant très vite, notre quotidien se résume en une remise en question régulière de nos compétences humaines et techniques pour pouvoir continuer à exercer ce métier en toute sérénité.

Restez curieux !

Pourquoi

Un des premiers obstacles et de savoir pourquoi on souhaite faire ce métier en sachant que les raisons sont toutes valides. La passion bien que valide pour faire ce métier n'est pas un prérequis pour faire du développement, en sachant que c'est un métier difficile. D'autres raisons toutes aussi valides pouvant être : salaires attractifs, travaille à distance, travail en équipe ou juste par curiosité. Vous n'avez pas à justifier vos raisons, elles ne regardent que vous.

Premier pas

En début de carrière, ce qui influence le plus notre parcours est le choix de l'apprentissage des premiers langages que nous utiliserons. Le marché est en effet encore largement défini par les langages que nous maîtrisons, il suffit de regarder nos CV ou les offres sur Linkedin.

Start-up 9900 recrute Développeur .Net / Angular H/F

L'idée est de tester plusieurs langages qui sont demandés par le marché car l'objectif premier reste toujours d'avoir un retour sur investissement qui ne soit pas trop long et de choisir celui qui nous convient le mieux, par exemple à l'école j'ai étudié le java, c#, c, c++, python, javascript, et des opportunités professionnelles m'ont guidé vers le C#.

Cependant le langage ne fait pas tout. Ce qui compte c'est l'approche que vous allez avoir par exemple en utilisant des pratiques de developpement durable comme le réusinage (régulier), les 4 principes du design simple, la programmation en binôme qui sont applicables peut importe le langage. Avec ce bagage on peut s'ouvrir plus facilement aux autres langages et on finit par avoir des opportunités plus variées.

Hello Emmanuel, On recrute un devloppeur (peu importe ta stack). La qualité du code est centrale chez Startup 9900.

En investissant dans notre employabilité on se donne le choix. Avoir le choix c'est une chance de plus d'expérimenter une voie de developpeur que l'on souhaite être.

Syndrome de l'imposteur

L'obstacle suivant est le syndrome de l'imposteur ayant toujours besoin d'apprendre, on se retrouve rapidement en situation de difficulté sur des concepts ou notions que nous sommes en train d'acquérir.

Par exemple en début de carrière dans un contexte Programmation Orienté Objet on peut se demander l'intérêt d'une interface ou l'utilité de faire des abstractions. Mais aussi des questions sur l'intérêt de séparer les responsabilités de notre code et pourquoi ne pas tout écrire dans une classe.

On peut avoir un sentiment de fraude vis à vis de notre employeur et/ou collègues. Ce sentiment est normale, rassurez vous, il est seulement négatif si on baisse les bras et que l'on décide de vivre avec, en revanche il est utile pour nous pousser à apprendre en essayant de lutter contre.

Vous ne serez jamais le meilleur ou le pire des développeurs car tout est relatif quand on se compare aux autres. On peut seulement se comparer avec nous-même dans le passé.

J'ai rencontré des développeurs brillants qui ont seulement une ou deux années d'expérience, dans un premier temps je me suis sentis instantanément non-sécurisé avant de me rappeler que chacun trace sa carrière à sa façon. Il n'y pas d'intérêt à se comparer. D'autant plus que le fait qu'il existe des personnes plus brillantes que nous est en réalité plutôt une bonne nouvelle.

Un bonne manière de le combattre est de partager votre savoir et votre expérience.

Il n'y a pas que des obstacles à être un developpeur, avec ce métier c'est l'opportunité de travailler dans plusieurs secteurs et d'avoir un impact dans un domaine comme l'agriculture, la santé, le spatial, les jeux vidéos, l'e-commerce et j'en passe.

C'est aussi ce qui rend ce métier très intéressant car il peut se ré-inventer à l'infini.

Ikigai

Pour nous aider sur notre chemin il existe la technique de l'Ikigai pour essayer de formuler sa "raison d'être", le sens que vous souhaitez donner à votre vie. Il se partage en 4 parties :

  1. Ce que j'aime
  2. Ce dont le monde à besoin
  3. Ce en quoi je suis doué
  4. Ce pour quoi on va me payer

En faisant l'exercice (à l'instant où j'écris ces lignes) ma raison d'être est "Developpeur back-end web, mi-coach-mi-prof, prêt à se mettre au service des autres".

Pour découvrir mon retour plus en détail je vous invite à écouter le podcast : manuthechene.lepodcast.fr/la-voie-du-develo..

En espérant avoir vos retours car l'entre-aide est au fondement de ce métier. Bon courage !

photo : unsplash.com/photos/vrbZVyX2k4I?utm_source=..

 
Share this